Événements de la collectivité

Campagne de Victoria pour la Fondation Charles-Bruneau

Un petit mot de ma maman, Maude Lemire

Grâce à l’équipe de Ste-Justine en hémato-onco Charles Bruneau et au donneur inconnu, nous avons pu sauver la vie de notre fille. Sans eux, notre fille ne serait pu pas parmi nous. C’est très important d’apporter notre support à une telle équipe de professionnels et de faire avancer les recherches pour d’autres enfants malades. C'est pourquoi nous avons décidé de faire une levée de fonds pour la Fondation Charles-Bruneau.
 

Histoire de notre petite Victoria

Je m’appelle Victoria, j’ai 4 ans et j’habite en Abitibi avec ma famille. J’ai toujours été une petite fille très active. J’adore grimper, courir et danser! C’est alors que j’étais âgée de 4 ans que mon monde a complètement basculé. Après plusieurs tests, j’apprends que j’ai une anémie aplasique sévère. Pour guérir, je dois avoir une greffe de moelle osseuse, mais avant, je dois faire de la chimiothérapie au Centre de cancérologie Charles Bruneau au CHU Ste-Justine.

Laissez-moi vous raconter mon histoire depuis le début.

Je revenais d’une semaine chez mes grands-parents, à Québec. Cela faisait un bon moment que je ne les avais pas vus et ça m’a fait un grand bien! Quand maman et papa me revoient pour la première fois depuis 6 jours, ils trouvent que j’ai beaucoup d’ecchymoses mais ils n’en font pas de cas parce que je suis une petite fille qui bouge tout le temps.

Plus la semaine avance et plus mes parents s’inquiètent. Sur mon corps, les ecchymoses s’amplifient et apparaissent des pétéchies sur mes jambes. Ils appellent mon pédiatre. Il indique tout de suite de me rendre à l’urgence. Nous nous rendons au Centre mère enfant du CHUL-Université Laval.

Immédiatement, nous sommes pris en charge par les médecins. Ils me font une prise de sang et mes plaquettes sont très très basses. Le reste de ma formule sanguine est un peu bas, mais pas anormal. Ils croient que j’ai une TPI (thrombocytopénie immunitaire), ce qui peut être fréquent chez les enfants de mon âge. Ils me donnent le traitement et ça ne fonctionne pas. Je dois donc subir une ponction de ma moelle osseuse pour aller voir ce qui se passe.

On nous annonce alors le diagnostic : j’ai une anémie aplasique sévère. Ma moelle osseuse ne fonctionne plus. À ce moment-là, je n’ai plus de globules blancs pour me défendre contre les bactéries et mes globules rouges ne cessent de descendre. Je suis donc transférée au Centre de cancérologie Charles-Bruneau au CHU Ste-Justine afin qu’on puisse me soigner convenablement. C’est seulement à cet endroit que je pourrai recevoir une greffe de moelle osseuse. En attendant ma greffe, je reçois beaucoup de transfusions de sang et de plaquettes. Je suis sous antibiotiques puisque je n’ai plus de système immunitaire pour combattre mes propres bactéries. Quand je ne suis pas sous antibiotiques, je suis très malade et je fais beaucoup de fièvre. J’ai dû faire 6 jours de chimiothérapie avant ma greffe afin d’éliminer le peu de moelle qui restait pour faire place à la nouvelle.

Le 31 août 2021 fut pour moi, le jour où un donneur inconnu m’a sauvé la vie. J’ai reçu 900 ml de moelle osseuse riche et en santé. J’ai seulement pu sortir de l’hôpital le 7 octobre.

Grâce à ce généreux inconnu et à tous ceux qui ont fait des dons de sang, j'ai pu recommencer à vivre ma vie de petite fille. Cela prouve bien que chaque donc de sang et de moelle osseuse peut faire une grande différence dans la vie d'une personne malade.

Aujourd’hui, je fais mes suivis à toutes les semaines en clinique externe à Ste-Justine. Ma nouvelle moelle fait du bon travail jusqu’à présent. Je prends bien tous les médicaments nécessaires à ma guérison et je dois boire 1500 ml d’eau par jour. Ma famille est très fière de moi!

Montant amassé
0 $
Objectif :
10 000 $
Faire un don

Liste des donateurs

Soyez le premier donateur.
Retour à la liste